AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {drabblos → hatsu feat. Zico} triste destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 1690
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 22
Localisation : SEOUL ♥

MessageSujet: {drabblos → hatsu feat. Zico} triste destin   Mer 12 Oct - 18:32

    Auteur : Aikô
    Note : Je ne sais pas si Zicoco est toujours propriété d'Hatsu, vu que ça date de Just Follow avec HyunA. C'est a dire que ça fait limite un mois que je suis sensée écrire ce truc ! Oui parce que je ne peux qualifier ce torchon ! C'est nul, je suis bonne à rien ! C'est ni long, ni court ! Je suis lamentable TT.TT #PARTSEPENDRE non bon bref~ ceci est l'histoire que j'avais promis à ma Hatsu et voilà je l'ai enfin finie èé j'espère qu'elle va vous plaire .. & si non ... bah tant pis. éè


triste destin


Une cigarette pour fumer. Un stylo pour écrire. Un banc pour s'asseoir. Un café pour réchauffer. Une blague pour rire. Une mère pour cajoler. Une sœur pour confier. Un garçon pour aimer. Cette jeune fille voyait la vie ainsi. Chaque chose avait sa propre utilité. Pour qu'une vie prenne un sens il lui fallait un but. Mais elle n'en avait pas. Pas de but, pas de rêve. Juste une envie. L'envie d'aimer. Mais pour elle, ça n'avait jamais été que des amourettes de jeune adolescente. Histoire de quelques heures, de quelques jours, ni plus ni moins. Elle ne trouvait pas sa place. Triste destin. Les doigts collés au gobelet, la boisson encore chaude, elle essayait de se réchauffer avec. Pas moyen. Elle cachait son visage dans sa grosse écharpe, comme pour y trouver la chaleur qu'elle recherchait. Mais rien. Finalement elle se leva pour s'en aller là où ses pas allaient la conduire, sans regarder droit devant elle. Mais « boum ». Elle se prit un passant. Se confondant maladroitement en excuse, elle leva son regard et croisa celui du jeune homme. D'un noir ébène, elle se sentit emprisonner par ce regard. Tellement intense. Elle ne voyait plus que lui, plus rien autour ne la perturbait. Les sons de la ville semblaient s'atténuer, et les promeneurs ne marchaient plus qu'au ralenti. Un claquement de doigts. Elle reprit ses esprits. La jeune s'excusa pour la énième fois encore. Poli et aimable, il l'invita à prendre un autre verre, car le premier venait de rencontrer le bitume. Captivée par sa voix, son regard et ses lèvres, elle le suivit.
Un matin, elle se regarda dans la glace. Elle était belle, pas belle. Les deux à la fois, elle le savait, elle ne le savait pas. S'il voudra d'elle, s'il l'aimera comme elle l'aimait déjà. Elle voudrait le connaître plus, savoir s'il pensait à elle comme elle pensait à lui, s'il rêvait d'elle comme elle rêvait de lui. Trop de questions se bousculaient dans sa tête, ça lui donnait la migraine. Lasse de se prendre la tête sans avoir la moindre réponse, elle décida de lui en parler. Un fois pour toute.
Un fois devant lui, elle hésita. Devint rouge, entortilla ses doigts. Joua avec ses mèches brunes, bafouilla deux ou trois mots. Trembla et s'effondra. Trop peur. De quoi ? Alors qu'elle chercha du courage quelque part au fond elle, ce fut le garçon qui prit la parole pour faire taire ce silence :« Je suis désolé, mais mes parents sont mutés. Je vais déménager, je pars en France. ». Coup dur. Tout le monde qu'elle avait réussi à contruire, voir reconstruire s'effondra. Comme le précédent et ceux d'avant. Choquée, perturbée, apeurée, désespérée, perdue, anéantie, dans ce seul petit bout de femme fragile, une montagne de sentiments amères s'entassent. Triste destin. La jeune fille regarda celui qui aurait dû la combler partir, s'éloigner, l'abandonner, la laisser. Pour combien de temps ? Une heure, une semaine, une année, une vie, une éternité ? Dieu seul savait.
Elle fourra ses mains dans les poches de son sweat et d'un coup sentit comme du papier à l'intérieure. Elle extirpa le bout de feuille et le déplia. C'est alors qu'elle ouvrit grand les yeux, aussi grand qu'elle pouvait. Et les larmes reprirent le chemin des joues pour venir mouiller ses manches. Elle relit plusieurs fois le message, ne pouvant y croire.

« i still love you, Hatsu. »



    the End

    Désolé Hatsu, j'espère que je ne t'ai pas déçue éè sinon merci d'avoir lu vous autres. Vous me faites trop d'honneur ♥

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 21

MessageSujet: Re: {drabblos → hatsu feat. Zico} triste destin   Jeu 13 Oct - 15:06

WUuuah ! C'est... C'est so sad !! TT__TT comme je me suis trop mise à sa place /je préviens qu'en ce moment même je suis en classe à la base, faut que je me retienne de pleurer xD/
Mais j'aime beaucoup. J'adore ce genre de texte à phrases multiples mais courtes ^_^
I Love It 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

{drabblos → hatsu feat. Zico} triste destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOCKB France :: BLOCK B CLUB ! :: Dessines-moi un mouton :: fanfiction-
Sauter vers: